En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Aujourd'hui, 9 Français sur 10 préfèrent un taux fixe.
 

Une institution internationale voudrait que les banques françaises ne proposent plus que des prêts à taux variables. Une aberration qui pourrait bloquer le marché, se défendent-elles. 

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • cdnrbt
    cdnrbt     

    Youpi !!! Avec la disparition du prêt à taux fixe, plus personne n'achetera d'immobilier.
    Alerte Krack et remonté des taux.
    "Un grand danger je perçois"

  • Ben Voyons
    Ben Voyons     

    Ben voyons, tu parles !
    Le vent tourne !
    Et ils veulent bien attirer les gogos dans leurs filets avec des taux bas mais ne veulent pas prendre le risque de se faire coller avec de taux inférieurs au refinancement...
    Bien sûr, l'éthique et la déontologie.. ou tout simplement l'honnêteté intellectuelle qui exige de ne pas financer du long avec du court permettraient de se mettre à l'abri de ces problèmes...
    Mais l'honnêteté intellectuelle, dans les banques, hein... vous voyez ce que je veux dire et l’endroit où on peut se la ranger :)))

    alexterieur
    alexterieur      (réponse à Ben Voyons)

    En france pour les taux variables, il existe des garde-fous, encore faut -il que les gens se renseignent avant de sauter dans tous les sens comme des cabris ! ! !

  • gouik
    gouik     

    Bien voilà, on veut généraliser le système à l'origine de la crise de 2008, en bref, les banques se déchargeront sur leurs clients et ces derniers en faillite menaceront les états.

    alexterieur
    alexterieur      (réponse à gouik)

    La " crise " de 2008 est la conséquence et non pas l' origine, même avec des taux fixes le résultat aurait le même avec seulement un moins d'importance, le " fait générateur " a été qu'il s'agissait d'un simple pari ( eh oui !!! ), perdu, sur l'évolution de la situation du secteur de l'immobilier d'autant que l'économique en générale se portait bien au départ, a cela il faut rajouter la décision aberrante de transformer des créances douteuses en produits de titres !!!

    En france pour les taux variables, il existe des garde-fous, encore faut -il que les gens se renseignent avant de sauter dans tous les sens comme des cabris

    ANSALDO
    ANSALDO      (réponse à gouik)

    Oui je partage votre analyse.

  • TAZ
    TAZ     

    Inadmissible ! "ce comité" devrait être attaqué en justice !

    alexterieur
    alexterieur      (réponse à TAZ)

    N(importe quoi !!!!!!!!!!!!!!

  • BLACKJAK
    BLACKJAK     

    Génial cela a super fonctionné aux USA ! Mais continuons à aller dans le mauvais sens vous allez voir ce qui va vous tomber dessus !

Votre réponse
Postez un commentaire