En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Les clients les plus aisés estiment en savoir au moins autant, voire plus, que leur propre banquier en gestion de patrimoine.
 

Les établissements bancaires ont un gros défi à relever : mieux satisfaire leurs clients les plus aisés, selon une étude publiée par le cabinet Exton Consulting. Aujourd'hui en effet, ces clients jugent sévèrement leurs banquiers.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • gouik
    gouik     

    Je comprend mieux, le dialogue dans la banque c'est riche client vers banque et pour les pauvres, banque vers pauvre clients, de l'unidirectionnel.

Votre réponse
Postez un commentaire