En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le marché des résidences secondaires en pleine crise

Les Français achètent moins de résidences secondaires
Les Français achètent moins de résidences secondaires - © DR

Depuis 2008, les transactions concernant les "maisons de campagne" ont chuté de près de 50%. Les mesures fiscales dissuasives ne risquent pas d’améliorer les ventes.

Votre opinion

Postez un commentaire

  •  
  •  
11 opinions
  • BenVoyons,

    ça leur permettra de payer vos patates ! :)

  • pat352,

    Rien de plus égalitaire qu'un pays composé de pauvres (sauf les oligarques évidemment). Encore un effort le but est en vue !

  • bill,

    Merci Mr SARKOZY avec votre exonération de plus value au bout de 30 ans ! lorsque l'on achète sa résidence secondaire ( qui ne veut pas dire un château ) c'est que l'on a presque fini ( et encore ) de payer sa principale , en général on a à peu près 50 ans lorsque l'on investi dans une secondaire soit exonération de la plus value à 80 ans ! seuls ces fainéants de politiques peuvent encore espérer vivre en bonne santé à cet âge là 8

  • MASRX552,

    Bamboula a raison, je connais des gens qui ont encore un peu d'argent et qui achètent des petits lingots d'or de 100g et 50g !

  • BenVoyons,

    sans compter que si les résidences ne se vendent pas.. taxes foncières devront être revues à la baisse ! Ah non, pardon. C'est Bercy qui décide. Il n'y a donc aucune logique (sinon celle de faire rentrer du fric pour payer les jets privés des parasites endimanchés). Au temps pour moi. :))

  • BenVoyons,

    Mouais... en cas de crise, l'or ne se mange pas .. achetez plutôt de la terre, vous pourrez toujours planter des patates..

  • ABRAACADABRA,

    Mettons tous les voiles et laissons les entres eux!

  • HeyBaal,

    L'absence de souplesse dans l'immobilier crée aussi une absence de souplesse dans la mobilité des gens. Pour relancer tous les secteurs, il faut arrêter de taxer à tout va. Arrêter d'obliger.

  • Bamboula,

    Si vous voulez investir, achetez de l'or croyez moi ;o)

    David

  • Joff,

    Ceux qui n'ont pas besoin de vendre gardent leurs biens en attendant des décennies meilleures. Lourdes pertes donc en impôts, taxes et surtaxes sur les plus-values que l'état espérait se mettre dans la poche. Sans compter du chômage supplémentaire chez les notaires, les agences immobilières, dans le secteur de la rénovation, de l’ameublement, etc.. Le mode de calcul de la plus-value est très injuste pour ceux qui dépensent beaucoup d'argent pour rénover et mettre en valeur leur maison. La plupart des travaux entrepris ne sont pas pris en compte car considérés comme de la maintenance. Pour relancer le secteur, il faudrait au moins revoir le mode de calcul de la plus-value pour y inclure tous les travaux effectués dans la maison, comme c'est le cas dans d'autres pays de l'union européenne.

Lire la suite des opinions (11)

Votre réponse
Postez un commentaire

  •  
  •