En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les îles vierges britanniques constituent un des nombeux paradis fiscaux de la planète
 

Une porte-parole du Fonds monétaire international a estimé, vendredi 5 avril, que les paradis fiscaux ne représentaient pas une menace pour la stabilité financière.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

12 opinions
  • drunkensailor
    drunkensailor     

    si tu penses comme ça mon vieux Raymond c'est vraiment que tu es con !!!

  • plombare
    plombare     

    Ils ont eux aussi des interets dans les paradis fiscaux.

  • leane
    leane     

    Actuellement, ce n'est pas faux. Les chefs d'entreprise(s) qui mettent de l'argent de côté, on ne peut le leur reprocher dans la mesure où ils assument les risques d'être dirigeant d'une part, et le travail supplémentaire réclamé par cette fonction. Si le boss ne fait pas tourner la boutique, il n'y a plus de travail! Une image: le boss, ce sont les voiles du navire, les employés sont le vent. L'un sans l'autre, rien n'avance. Alors que le patron cherche à préserver un peu de ses gains, ce n'est pas non plus anormal. Mais qu'il n'aille pas déclarer sans sourciller qu'il est blanc comme neige, et là je fais allusion à l'affaire en cours, surtout lorsqu'il représente les intérêts de la France.

  • dnomyar
    dnomyar     

    Lagarde travaille pour sa chapelle ....

  • Beppe Grillo
    Beppe Grillo     

    La haine du patron travailleur, jalousie maladive, paradis fiscaux une nécessité, et quoi encore ? Moins de 50% des Français acquittent l'impôt, qu'il soit national ou local, les entreprises qui devraient payer 33% n'en paient que 8 à 9%, hors PME, si l'on retranche de cela les porcs qui se vautrent dans les paradis fiscaux pour frauder et se soustraire à tout, qui r'este-t-il pour payer ? Les retraités, et les classes moyennes... Pauvre Raymond, à propos d'état d'esprit...

  • Raymond
    Raymond     

    Après avoir bossé 15 à 18 heures par jour, 6 à 7 jours par semaine, que je doive aujourd'hui demander la permission aux ouvriers ( loi venant d'être voter pour les sociétés de plus de 500 personnes) pour prendre tel ou telle mesure pour faire avancer mon entreprise, et que je ne puisse pas mettre deux trois ronds de côté pour ne pas me retrouver sur la paille dans le cas d'un problème conjoncturel, j' arrêterai tout simplement de travailler et d'investir dans mon outil de travail. Il ne faut pas s'étonner qu'en France, cet état d'esprit où cette jalousie maladive envers les patrons et ceux qui gagnent l'argent, n'incite plus les entrepreneurs a investir. Au risque d'en surprendre plus d'un, face a des gouvernements spoliateurs comme les socialistes en France, et pour le bien du pays, je pense que les paradis fiscaux sont même une nécessité.

  • leane
    leane     

    Si l'on se pose les questions suivantes: comment sont payés les membres du FMI? Quel statut ont-ils? Quelle est la fiscalité appliquée pour leur revenus ET avantages?(logement, nourriture, tenues, véhicule, personnel de service...). Et bien on a tout compris! Ils n'ont aucunement besoin de chercher un paradis fiscal puisqu'ils y sont d'office en toute légalité. Paraît qu'en France y a des gens qui gagnent le smic et qui paient des impôts... On raconte vraiment n'importe quoi.

  • nutzouille
    nutzouille     

    normal la plupart de ceux qui sont au FMI ont mis leur fond la bas,vont pas faire de la mauvaise pub

  • korben
    korben     

    tu m’étonne , c'est son fond de commerce !! quelle nouvelle !!!!

  • Aramis
    Aramis     

    Bon! eh bien !!! Laissez Cahuzac tranquille !!!

Lire la suite des opinions (12)

Votre réponse
Postez un commentaire