En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
En France, 13,2 millions de personnes sont pensionnées par l'Assurance vieillesse.
 

Mercredi 27 février, le gouvernement va lancer la Commission chargée d'élaborer des propositions de réforme des retraites. Il y a urgence car le nombre de bénéficiaires continue d'augmenter, tout comme le montant des pensions versées.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • jean jean
    jean jean     

    Alors pour ça, vous pouvez attendre !! Changer de gouvernement ,toutes les couleurs politiques confondues, rien à faireles "intouchables et avantages acquis" peuvent dormir dans la sérénité

  • jean jean
    jean jean     

    Depuis des années, maintenant, je m'étonne de constater que, journalistes, économistes ou sociologues, personne dans les médias nationaux, n'ose parler du risque de troubles sociaux pouvant survenir lors de la réforme des retraites. C'est une évidence: Il n' y aura pas de modification structurelle en 2013. Si cela était envisagé, on y travaillerait depuis des mois, donc, on peut facilement conclure que les retraites du secteur privé seront fortement pénalisées: La CNAV restera une retraite de base, maxi impossible a atteindre, à environ 1450€ pour plusieurs années, les complémentaires, en graves difficultés financières devront augmenter leurs cotisations, baisser les retraites à venir et aussi celles déjà liquidées. Les fonctionnaires, régimes spéciaux, personnel politique de tout rang ne seront pas concernés, ou symboliquement. Cette situation de 2 catégories de salariés risque fort d'engendrer des troubles graves. En effet si l'on touche à ceux dont les retraites sont garanties par l'état, ce sera le début de grèves que le privé n'acceptera pas. Il faut s'attendre à des affrontements dans les manifestations, les gares, etc.. Ces affrontements se produiront avec plus de violence si les salariés du privé sont plus touchés que le public et les spéciaux, ce qui sera probablement le cas. Il faut comprendre que, dans le privé, l'age légal n'existe pratiquement plus. On partira quand on aura de quoi vivre,tandis que d'autres partiront plus tôt. Il est donc très important d'uniformiser les régimes au plus vite et de trouver une solution aux difficultés de l'AGIRC-ARRCO: On ne peut pas laisser les partenaires sociaux face à un problème qu'ils n'ont plus la possibilité de résoudre seuls. La gravité de cette situation impose une implication de la nation toute entière. Le gouvernement doit intervenir. Ceci est encore aggravé par le chômage: Comment travailler plus tard s'il n'y a pas de travail? LE SILENCE DES JOURNALISTES DEVIENT UNE FAUTE PROFESSIONNELLE .

  • Aramis
    Aramis     

    pas touche aux retraites sinon ce sera la guerre !

  • Ep0xY
    Ep0xY     

    Et que pensez vous de supprimer les retraites de 6000€ à nos chers députés qui perçoivent ca au bout de quelques cinq années je crois seulement de fonction?!

  • chanvar
    chanvar     

    Mais ils vont ponctionner les retraites ALORS CA SUFFIT !!!! Ponctionner ceux qui touchent le RSA, roulent avec des grosses voitures ou brulent des voitures !!!!!!!

  • MIOS33380
    MIOS33380     

    Mais ils ont déjà commencé et ça va continuer, les retraités c'est pas un problème pour ce gouvernement car si l'on fait grève cela ne gène personne, alors autant "taper" sur eux !....

  • Max 85
    Max 85     

    La solution est là .....suppression des régimes spéciaux y compris celui de nos "chers" élus,plafonnement des retraites...pas besoin de chercher midi à quatorze heures

  • Rejane Vauvert
    Rejane Vauvert     

    il yen à marre de se gouvernement retraité toujours travaillier notre retraite nous l avont mérité on ne vit pas on survit , arréter de donner de l argent aux fainéants qui non jamais travallier sa suffit pauvres retraité on va devenir quoi 1200 euros par mois je ne ment sort plus lamentable de la gauche quel regrait mon dieux pensait à nous à nous 4% pour le mois d avril le rsa augmente plus que les retraites et pas droit aux aides évidement nous sommes dans le mur pire que sarko le changement et pour quelle année tous les politicients nous mente il voit leur intérét à eux avant lamentable!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • anga
    anga     

    il ne manquerait plus qu'ils appauvrissent les retraités, des gens qui ont travaillé toute leur vie et qui ne peuvent plus, à présent, changer leur fusil dé'épaule !

Votre réponse
Postez un commentaire