En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Plus de deux millions de contribuables ont opté pour l'avis d'imposition dématérialisé.
 

Des contribuables ayant opté pour l’avis d’imposition en ligne recevront quand même la version papier. Mais pour Bercy il s'agit d'une mesure de précaution concernant quelques profils et non d'un bug affectant son site.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • jpdu38300
    jpdu38300     

    teuf teuf teuf.....faudrait que BFMTV 1ère chaîne d'infos de France se mette à jour dans les informations. Ce qui était vrai hier ne l'est plus aujourd'hui.
    Reçu le 4/09
    Madame, Monsieur,
    Vous avez choisi de ne plus recevoir votre avis d'impôt sous format papier.
    Vous avez reçu un précédent courriel de la Direction générale des finances publiques qui vous informait de l'impossibilité de consulter votre avis en ligne.
    Il s'agissait d'une erreur technique de notre part. Votre avis d'impôt est bien dans votre espace personnel sur impots.gouv.fr, dans la rubrique « Consulter ».
    Vous pouvez y accéder grâce à votre numéro fiscal et à votre mot de passe.
    Reçu le 3/09
    Madame, Monsieur,
    Vous avez choisi de ne plus recevoir votre avis d'impôt sous format papier.
    Cependant, pour des raisons techniques, votre avis ne peut pas pour l'instant être consulté en ligne. Vous recevrez donc dans les meilleurs délais votre avis sur papier.
    Votre option en faveur de la dématérialisation reste valide et sera opérationnelle pour les prochaines échéances.
    Nous vous prions d'accepter nos excuses pour ce désagrément et nous vous remercions pour votre confiance.
    La Direction générale des finances publiques

Votre réponse
Postez un commentaire