En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Manuel Valls a précisé sa mesure
 

Le Premier ministre a indiqué ce mercredi 17 septembre, sur iTélé, que la suppression de la première tranche du barème de l'impôt "ne pèsera pas sur les autres contribuables". Elle devrait toutefois être compensée par un "reprofilage" du barème.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

12 opinions
  • auditeur
    auditeur     

    Qui doit payer l'impôt?

    Dans une démocratie égalitaire il est prévu que l'Etat prenne aux "riches" afin de donner aux "pauvres".

    La règle étant définie par la majorité, si le nombre de "riches" (ceux à qui l'Etat "prend") est inférieur au nombre des pauvres, cette règle prendra de plus en plus à la minorité de riches et donnera de plus en plus à la majorité de pauvres, si bien qu'il y aura de plus en plus de pauvres et de moins en moins de riches.

    En somme, pour que la règle soit assurée d'une large majorité il faut que l'impôt ne soit prélevé que sur le tiers environ des citoyens qui votent cette règle, sachant que plus les riches seront minoritaires et plus facile sera l'adoption de la règle.

    La classe des pauvres étant au minimum de 50% des contribuables (autrement la règle ne serait pas votée si les riches sont majoritaires) mais elle est au maximum de 100% (car s'il n'y a plus de riches l'impôt ne rapporte plus rien aux pauvres).

    Il y a donc une sorte de courbe en cloche qui démarre à 50% pour finir à 100% de la population et qui passe par un maximum de rendement au profit des pauvres, ce maximum étant obtenu autour des 75%, c'est à dire que seulement le quart de la population (les plus "riches") paient l'impôt alors que les 3/4 restant (la classe des "pauvres") se partagent la redistribution.

    Lorsqu'on diminue le nombre de riches on perçoit moins d'impôt et comme le nombre de pauvres augmente chaque pauvre perçoit encore moins, tandis que lorsqu'on diminue le nombre de pauvres on perçoit plus de la part des riches (l'assiette est élargie) et comme il y a moins de pauvres à se partager le "gateau" c'est alors que chaque pauvre est le mieux servi, sachant qu'il faut au moins 50% de la population qui soit pauvre afin que la règle soit votée démocratiquement.

    Le maximum de la courbe en cloche (redistribution moyenne pour chaque pauvre) est donc obtenu pour une proportion d'assujettis à l'impôt comprise entre 50 et 75% de la population.

    Le jeu des tranches et la disparité des revenus et des patrimoines individuels peuvent également affecter ce résultat (Si tous les pauvres n'ont rien et qu'un seul riche a tout on ne peut redistribuer qu'à condition de ne taxer que le seul riche).

    Une société démocratique "égalitaire" (liberté-égalité-fraternité) équilibrée comprend 25% de "riches" et 75% de "pauvres"... environ ... L'insee tout comme Bercy ont tous les moyens pour faire le calcul exact.

    Quand il faut rogner sur les fonds de tiroirs il n'est pas surprenant que les tranches de l'impot sur le revenu (IRHPP : impôt sur les hauts revenus des personnes physiques) soient revues pour la proportion de "pauvres" deviennent supérieures à 50% pour se rapprocher des 75%, un calcul analogue pouvant également s'appliquer à l'ISGF (impôt de solidarité sur les "grandes" fortunes) mais cette fois dans l'autre sens (Les assujettis à l'isf ne sont pas assez nombreux alors que ceux les assujettis à l'irpp étaient trop nombreux).

    Quelle proportion de la population doit elle assujettie à l'impôt ? Réponse : Il s'agit d'un simple problème mathématique d'optimisation et de recherche de maximum, et cet optimum est autour de 60 à 70% des citoyens .

    C'est également cette proportion qui joue dans le cas d'une seule tranche (barême unique) comme par exemple la tva : Plus les revenus d'une personne sont élevés et plus elle consomme dont plus elle paie de tva et finalement - compte tenu de l'étalement de la courbe des revenus individuels - ce sont 20% des plus "nantis" qui paient l'essentiel de la tva (en dépit de l'argument socialodémagosimpliste : "nous n'augmenterons pas la tva car les pauvres la paient aussi bien que les riches" : Au contraire pour favoriser les pauvres il faudrait augmenter la tva car elle n'est redistribuée qu'entre les pauvres alors que ce sont surtout les riches qui la paient).

    auditeur
    auditeur      (réponse à auditeur)

    Erratum : "Quelle proportion de la population doit elle assujettie à l'impôt ? Réponse : Il s'agit d'un simple problème mathématique d'optimisation et de recherche de maximum, et cet optimum est autour de 60 à 70% des citoyens ."

    Il faut lire "proportion de la population NON assujettie à l'impôt"

  • korben
    korben     

    baisse des impôts pour une minorité MAIS augmentation de la TVA de 2 ou 3 points pour tout le monde , voilà ce que cache le petit manolo , même pas capable de l'annoncer aux français

    Claude33 medoc
    Claude33 medoc      (réponse à korben)

    Je sais pas peut être que vous avez des infos mais par contre ce qui est sur c est que depuis deux ans nous avons éviter une augmentation de deux points de TVA souvenez vous ce qui devait arriver à la TVA en septembre 2012

  • davidabell
    davidabell     

    On se moquait de Mr. Ayrault pour son impréparation, mais le gouvernement Valls, ce n'est pas mieux!

    Il fait une annonce et maintenant va s'occuper des "petits détails" de comment cela va marcher.

    Il n'y a aucune différence entre Valls et Ayrault (et le Président Hollande): impréparation, incompréhension de l’économie, bidouillage constant et incapacité à tenir un cap intelligent.

  • 1PourAvis
    1PourAvis     

    Toutes ces magouilles, cachent la vérité au Français. Personne chez nos hommes politiques, en parle, nous arrivons en plein dans le DÉCLIN de la France et tous essayent d’amortir les effets, pauvreté, nivellement par le bas, émigration massive des plus riches. L'assistanat cache misère, arrive peu a peu a sa fin par manque de vrais travailleurs.

  • nicolette
    nicolette     

    qu'elle angoisse ce gouvernement : je prends, je donne, je reprends
    rien de cohérent : on va droit dans le mur

  • TiboF
    TiboF     

    Ca brosse leur électorat dans le sens du poil.

  • anga
    anga     

    je ne crois pas à leur " entrée progressive " dans la tranche à 14 % ! C'est encore un truc à se faire entuber, excusez l'expression vulgaire mais je n'en ai pas d'autre qui me vienne à l'esprit ! Ils veulent encore faire croire qu'ils font des gestes vers les petits revenus alors que c'est tout le contraire si l'on est dans la tranche au dessus ! A suivre donc attentivement !

  • anga
    anga     

    je ne crois pas à leur " entrée progressive " dans la tranche à 14 % ! C'est encore un truc à se faire entuber, excusez l'expression vulgaire mais je n'en ai pas d'autre qui me vienne à l'esprit ! Ils veulent encore faire croire qu'ils font des gestes vers les petits revenus alors que c'est tout le contraire si l'on est dans la tranche au dessus ! A suivre donc attentivement !

  • Dumi
    Dumi     

    .. bref " reprofilage" = " bidouillage".. ou bien ce gouvernement avance dans un brouillard sans fin et sans aucunes solutions envisageables a long terme... ou bien la France quel que soit sa majorité au gouvernement est dans le gouffre les mains liées par son pacte avec la Communauté Européenne !!! même si notre pays était en capacité de se réformer... il a une dette de 2000 milliards d' euros... avec un tel plomb dans l' aile il est pratiquement impossible de nager correctement en surface....

  • vacheàlait
    vacheàlait     

    ..."Contrairement à ce que j'ai pu entendre ou lire, ça ne va pas peser sur les autres contribuables" ... Si ca pèse sur les vôtres et ceux de votre "classe sociale" ... cela ne nous dérange pas et ce serait bien normal !!! "L'austérité" ! C'est pas pour tout le monde !!??? Parce qu' il est plus facile de vivre avec + de 20 000€/mois qu'avec 2000 ! --- Et, rajoutez à cela entre 1000 et 3000€ de taxe F. et H. ! -- Avant, Noel c'est sympa non !??? Alors pour le dentier, c'est clair que le "sans dents" attendra !

Lire la suite des opinions (12)

Votre réponse
Postez un commentaire