“ Adobe : le nouveau Microsoft… en pire ”