Apple devient le numéro deux de l'informatique

Apple devient le numéro deux de l'informatique
 

Le constructeur de l’iPhone et des Mac enregistre un chiffre d’affaires record qui le place pour la première fois devant IBM.

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Olie
    Olie     

    Malheureusement les langages de programmation d'aujourd'hui sont aussi éphémère que obsolescence des matériels informatiques.
    C'est avant tout des choix stratégiques de majors qui poussent à utiliser tel ou tel technos (cf google qui lache petit à petit le java pour cause d'incompatibilité d'humeur et introduit son Go, apple qui persiste avec son Objective-C -a base de C, tiens tiens-, .Net se programme dans le cloud -quels perspectives ?-)
    Bref pour le moment les seuls langages qui ont traversés des années, qui sont toujours aussi efficace, qui ont réellement été conçu pour être portable et qui sont encore largement exploités restent le C et C++...
    Verrouiller les développeurs sur les langages propriétaires est la meilleure façon de s'approprier les bonnes compétences, qui sauront inventer des produits logiciels largement utilisés et donc ramener du cash (malheureusement android ou ios ne se programment pas en ocaml, allez savoir pourquoi..)

  • abriotde
    abriotde     

    Non, dans un iPhone, il y a au moins 95% de la valeur qui vient des logiciels informatique de l'iPhone. La téléphonie est comparable au WIFI sur un netbook. D'ailleurs les concurent de l'iPhone sortent tous de l'informatique. La téléphonie est passée de l'électronique à l'informatique. C'est une évolution en soit. Comme l'informatique qui est né de l'électronique dans les années 50. La preuve en est que l'on assiste à une convergence des système d'exploitation entre téléphone / tablette et PC. On travaille aujourd'hui avec les même langages informatique. Ce n'est plus comme il y a 10 ans ou l'ont était resté au C dans les téléphones.

  • pfis
    pfis     

    Il faut lire Iphone et non pas Ipad dans le message précédent, car c'est bien la téléphonie qui tire le C.A. d'Apple. Pour dépasser cette réalité, il faudrait que l'Ipad passe un cap de diffusion publique significatif.

  • PierreFIS
    PierreFIS     

    C'est assez impressionnant, ceci notamment grâce à la téléphonie mobile, et en particulier l'Iphone qui tire le chiffre d'affaire de Apple pour la moitié de celui-ci. Mais s'agit-il vraiment encore d'informatique ou bien de téléphonie ? Pour les 3/4 des utilisateurs, c'est une utilisation assez légère encore de l'informatique sur leur smartphone, sinon pour consulter le web. Le reste étant le plus souvent constitué de l'utilisation de la téléphonie vocale "basique" et du texto. L'Ipad est, par contre certainement, un autre défi pour Apple.

Votre réponse
Postez un commentaire