Asianux, un Linux made in China

La Chine veut propulser son industrie logicielle en développant une plate-forme open source ' spéciale Asie '. Les principaux acteurs du libre chinois, japonais et coréens collaborent au projet.

Votre opinion

Postez un commentaire