Atos continue à sabrer dans sa sous-traitance

Atos continue à sabrer dans sa sous-traitance
 

La SSII a supprimé 1 300 postes de sous-traitants l'an dernier.

Votre opinion

Postez un commentaire