Avec Business Objects, SAP rattrape son retard dans le décisionnel

Avec Business Objects, SAP rattrape son retard dans le décisionnel
 

Tout nouveau propriétaire de l'éditeur franco-américain, SAP assure qu'il va préserver l'indépendance de Business Objects et de son offre vis-à-vis des autres acteurs du marché.

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • moi12
    moi12     

    Oui mais

  • French-TIC
    French-TIC     

    Le 2eme éditeur français vient donc de passer sous la coupe de SAP.

    Pauvres éditeurs français, quand Dassault Systemes sera vendu à son tour, il ne restera plus que des miettes et nos yeux pour pleurer...

    D'année en année, les investisseurs étrangers prennent une part toujours plus grande du capital de nos entreprises hi-tech, et c'est tout à fait regrettable pour de nombreuses raisons, tant sur le plan de la richesse nationale que de l'emploi (à moyen terme...)

    Vive le patriotisme économique !!!

Votre réponse
Postez un commentaire