Big Data, la prochaine révolution informatique

Big Data, la prochaine révolution informatique
 

Le déluge informationnel crée de nouvelles opportunités business. Sous le terme Big Data se structure tout un nouveau secteur informatique.

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • tvallaud
    tvallaud     

    Le big data se résume t'il à un pb de SGDB rolap sur indexé avec des processeurs massivemet paralèlles et des flux tendu de données analysé par des languages plus ou moins ouverts dans des tusyauteries plus ou moins sophistiquées. Je ne pense pas. Ce sont les éditeurs qui veulent nous le faire croire un peu comme le CRM, une autre lubie. En fait sans analyse de données et en général plus pertinentes sur des échantillons raisonnés pas de découvertes d'évemenents pertinents. C'est donc biens la connaissance statistiques et la connaissance métier qui fait le data scientist. A méditer...

  • pubs
    pubs     

    Le SGBDR a sans doute écrasé le marché ces dernières années, mais aujourd'hui nous sommes confrontés à de nouveaux enjeux.
    Dire qu'il n'y a pas de solution aujourd'hui et que Java ne s'y prête pas est une méconnaissance totale des dernières innovations.
    Il suffit d'aller creuser du côté de MapReduce et de ses applications. Amazon offre d'ailleurs un service autour de cette technologie. Yahoo, Google l'utilisent à grande échelle (et c'est peu dire).

  • Vlad UK
    Vlad UK     

    Ce me semble être n'importe quoi cette vision big data. On confond plusieurs éléments et marché en essayant de les réunir sans comprendre chaque segment technologique.
    D'abord l'analyse de donnée s'est du data mining. Les acteurs du marché sont Oracle (rachat hyperion)et SAP (rachat de BO et autres). Ensuite il y a la technologie des bases de données. A vrai dire la SGBDR a tout écrasé devant elle depuis 20 ans maintenant. J'ai personnellemenrt travailler dans la base donnée objet qui était 10 fois meilleurs et plus rapide que la SGBDR. Résultat la meilleur technologie a perdu car trop complexe. Ce sera idem et la SGBDR restera comme support mais devra s'adapter.
    Enfin la virtulaization des serveurs fait appel au developement multi tread c'est à dire que lors du developement d'un logiciel le developpeur se charge aussi de la repartition des charges et non pas juste du code. Le problème est que cela n'a jamais été fait au niveau dev mais parfois au niveau deploiement !! Je travail sous Eclipse et la technologie n'existe pas sous java pour le faire donc a p oublié (désolé j'ai mis un p devant le mot oublié :-) )
    Ayant dit tout cela, il reste quoi au big data ? Je recommenderai aux entreprise de trouver une techno de niche et de la vendre au plus vite à un très gros qui a les moyens d'investir en masse pour faire bouger le marché comme ce qui se passe avec le cloud aujourd'hui.

Votre réponse
Postez un commentaire