Biométrie : la signature manuscrite revient