Capgemini prévoit 3 500 embauches en France cette année

Capgemini prévoit 3 500 embauches en France cette année
 

En dépit de la crise, la SSII maintient un prévisionnel de recrutement soutenu. Particulièrement à destination des jeunes diplômés. Explications de Geoffrey Burns, directeur de recrutement de l'entité Application Services.

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • SamDezholles
    SamDezholles     

    Capgemini licencie ses seniors (plan 'Pyramide des Ages' lancé dès la mi-2012), recrute des jeunes et.. apparaît perdre beaucoup d'appels d'offres et de crédibilité chez les grands comptes !

  • Un futur ex-Cap
    Un futur ex-Cap     

    Employé cap depuis bientot 7 ans, et ayant un salaire a peine supérieur aux nouveaux embauché, et des résultats toujours au delà des objectifs ainsi qu un taux d'activité de 95% enivron, je n'ai pas été augmenté cette année, et le message était en gros : c'est mieux d'avoir 10 jeunes exploités que 6 personnes expérimentées. Et oui c est normal d etre payé 30% en dessous du marché à Capgemini.
    Du coup cette année est la dernière, et je déconseille quiconque n a pas la fibre d un requin de rester trop longtemps à Capgemini.

  • seniorIT
    seniorIT     

    Un autre manière affichée par Cap Gemini pour réduire ses coûts : le JEUNISME !
    Ce bougre de HERMELIN ne s'en cache pas lui-même dans la plus totale désinvolture :

    Dépêche AFP, 23/09/2011 à 13:29
    http://www.daily-bourse.fr/les-ssii-ne- ... opnhre.php
    Les SSII ne voient pas la crise, mais sont prêtes à réagir (Paul Hermelin, Cap Gemini)

    "Les sociétés françaises de services en informatique (SSII) ne ressentent pas l'impact de la crise financière sur leur activité, mais sont prêtes à réagir si le besoin s'en faisait sentir, a affirmé vendredi le directeur général de Capgemini, Paul Hermelin."

    (...)

    "Sur 2011, nous tenons les plans d'embauche de fin d'année, nous ne les avons pas réduit", a assuré M. Hermelin. Mais "on va probablement chercher à recruter plus de jeunes pour réduire un peu nos coûts salariaux".

Votre réponse
Postez un commentaire