Chaud et froid sur les services informatiques