Comment effacer ' vraiment ' les données critiques

Comment effacer ' vraiment ' les données critiques
 

Avec l'affaire Clearstream, l'effacement des données revient sur le devant de la scène. Les entreprises sont elles aussi concernées, puisque 30 % des PC en fin de vie contiennent des données critiques.

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • Blanccoteur
    Blanccoteur     

    Bonjour Blancco possède une solution pour l'effacement des données sur des plateformes SPARC (www.blancco.com)

  • parano66
    parano66     

    ca marche rait d ele passer au micro onde ? evidemment on niquerait le micro onde aussi ...

  • sNiP3r
    sNiP3r     

    Et figure-toi que cette méthode existe effetivement ! (ça s'appelle le degaussing). On saccage le DD à grand coup de champs magnétiques ^^ : violent, pas très optimisé et pas 100% sécurisé, mais certains font ça...

  • sNiP3r
    sNiP3r     

    Le formatage et la réinstallation d'un autre système ne suffisent en réalité pas, techniquement. Pourquoi ? En gros, sur un espace du disque dur qui stocke un bit, un état magnétique donné représente la valeur "zéro", et un autre la valeur "un". Lorsque la valeur doit changer, la tete du disque dur modifie cet état. Si l'on arrive à mesurer finement l'état exact de cet espace (là faut du matos !), on peut se rendre compte que le passage de 0 à 1 n'a pas réellement mis la valeur finale au maximum possible ("1") mais à un état magnétique très proche... influencé par l'état antérieur (donc quelquechose comme "0.98"). Le retour à "0" donnerait ensuite quelque chose comme 0.02, puis le retour encore à "1" deviendrait "0.97", etc, etc. (bon, évidemment on ne finit pas à "0.5" vs "0.5" ;) ). Donc grossièrement, l'analyse très précise des états des zones physiques de stockage permet de reconstituer plus ou moins bien un ou plusieurs états antérieurs du disque... quel que soit la configuration logicielle en cours. C'est notamment la raison pour laquelle l'effacement suivi de nombreuses ré-écritures est si intéressant (contrairement au formatage bas niveau, qui remet uniquement la valeur "0" partout). La conclusion, quand meme, c'est que tu as finalement raison : qui parmi nous a des données sensibles (et non cryptées...) au point que quelqu'un mettrait en oeuvre une telle technique ^^ ? (Moi j'ai pas de compte chez Clearstream, alors...).

  • mich2704
    mich2704     

    j'utilise egalement DBAN ... c'est un tres bon logiciel ! par contre, il ne fonctionne pas sur tous les environnements. Par exemple, sur les serveurs SUN (modèle sparc) ... et la je suis vraiment preneur d'une super solution si vous avez ;-)

    @+

    Mich

  • hometheater
    hometheater     

    Pour ma part j utilise l excellent et gratuit dban , tres simple d utilisation, avec des protocoles d effacements allant de peu securisé a paranoiaque :D

  • gabuzomeu33
    gabuzomeu33     

    :whistle: Oui effectivement mais dans les deux cas cela suppose la destruction du disque dur, donc si c'est dans un souci de revente c'est ennuyeux non ???? Dans le même genre : le disque dur à coté des merguez sur un barbecue ( pensez à le retourner souvent ) , le disque dur au four pendant deux heures thermostat 7 puis écrasement par un véhicule de chantier ( si pas de véhicule de chantier donner 31 coups de masse )! Ou bien et ça on l'oublie trop facilement : formatage puis formatage de bas niveau ( voir google) puis installation d'un autre système genre Unix , comme les clusters sont réoccuppés par un autre système il devient très difficile de récuperer quoi que ce soit, mais pas impossible. Ceci dit ça m'étonnerait que beaucoup d'entre nous aient des données "sensibles". Si c'est le cas , autant les verrouiller avec un logiciel de cryptage, comme ça si on les oublie en vendant l'ordi , le futur propriétaire ne s'en embarassera pas et mettra tout à la poubelle .

    Amitiés , même à celui qui est sorti ! :fume: :fume:

  • evreh
    evreh     

    Je croyais que ça tuait tout, une scie circulaire ?

    désolé je sors...

  • brousse_ouillisse
    brousse_ouillisse     

    Je croyais que ça tuait tout, un aimant ?

    On m'aurait donc menti ?

Votre réponse
Postez un commentaire