En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Augustin Marty
Par Augustin Marty
Cofondateur et CEO Deepomatic
Comment l'intelligence artificielle va changer notre quotidien. L'exemple de la commande de pizzas
 

Pour sa 4° édition, le Printemps de l’économie s’intéresse à "L’Economie en quête de territoire(s)". Ce fil rouge se décline en plusieurs thèmes - Territoire & entreprises, Des activités, des hommes, Mondialisation & Europe, Politiques publiques, Innovation & industrie et Métropoles – qui seront abordés à l’occasion de plus de 40 conférences organisées du 8 au 14 avril 2016 à Paris. Augustin Marty, l’un des intervenants à cet événement unique livre ici son point de vue sur l'intelligence artificielle.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Si les pizzas et la CB sont enregistrés (votre propre hypothèse) et que la pizzéria est enregistrée ou géolocalisée, alors une seule interaction est suffisante et n'implique aucune intelligence artificielle.

    C'est le parfait exemple du faux progrès "trop hype" de la nouvelle appli intelligente.

    Quand à l'intelligence de l'appli qui fait des proposition, elle ne résulte que de son programme et de ses algorithmes.
    Tout comme sur google, les premiers choix seront ceux ... pour lesquels les industriels auront mis la main à la poche.

    Partenariat, pub, etc... ces entreprises font du business.

    Mais non enfin, on mangera des tomates bio qu'on ira chercher en voiture volantes carburant à l'énergie gratuites et infinie. Faudra juste acheter l'appli ^^

Votre réponse
Postez un commentaire