Commutateurs : SMC lâche le tigre