Contrefaçon d'articles : la victoire de David contre Goliath

Contrefaçon d'articles : la victoire de David contre Goliath
 

Google a le plus souvent été désigné comme le principal responsable de ce pillage des droits d'auteur. Pourtant, le 11 décembre 2013, c'est la condamnation pour contrefaçon d'un acteur bien français, le CNRS, que la Cour de cassation a confirmée .