Cyberguerre, le retard français ? Partie 1 : Le constat

Mis à jour le
Cyberguerre, le retard français ? Partie 1 : Le constat
 

Les spécialistes en sécurité sont devenus une denrée rare et courtisée au niveau mondial. Le retard de notre pays dans ce domaine est patent.

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • NicolBol
    NicolBol     

    Eric,

    Un grand merci pour cette publication. La compréhension de la culture et de l'éthique hacker est trop rare en France, espérons que ça change.

    Toutefois j'élargirais la problématique pour sortir du cadre de la sécurité informatique. Nous manquons globalement de compétences dans tous les secteurs NTIC en France.

    Plusieurs pistes d'explications : formations académiques laissant peu de place à la créativité des étudiants, déconnexion entre les formateurs et les technologies modernes, frilosité des RH à reconnaître les autodidactes...

    Les conséquences s'en ressentent à de nombreux niveaux :
    - développements offshore -> perte de maîtrise des outils productifs
    - manque de créativité -> entreprises moins concurrentielles
    - fossé entre institutions et techniciens -> mauvaise régulation et gouvernance

    Un exemple concret : les infrastructures télécom. UK, SE : déploiements de fibre artisanaux, initiatives locales : ça marche et ça s'étend. Espagne : guifi.net a essayé, la régulation a bloqué le projet. En France le marché télécom est trop verrouillé par l'oligopole en place, mais des initiatives locales émergent. Donnez les moyens réglementaires et financiers aux hackers pour fibrer les campagnes et on l'aura, le 100% FTTH dans 14 ans !

    Bref, parce qu'on a besoin de compétence, parce qu'on ne peut pas forcement adapter les cursus de formation aussi vite que les technologies n'évolues, parce qu'on a besoin de créativité et d'initiative pour être efficace dans certains de ces métiers high tech, l'industrie, l'économie, la société française ont un besoin vital de hackers.

    Pourvu que votre message soit entendu !

Votre réponse
Postez un commentaire