Des nanoconnexions pour des puces plus performantes

Le FPNI relie les transistors du prochain silicium HP avec des nanoconnexions. Objectif : une densité huit fois plus importante, sans réduire la taille des composants et en économisant l'énergie.

Votre opinion

Postez un commentaire