Des plates-formes autorisées mais sous haut contrôle

La Coupe du monde de football sert de rampe de lancement aux opérateurs privés de paris sportifs en ligne, récemment autorisés en France. Leur système d'information doit répondre à une batterie d'exigences techniques, sous le contrôle de l'Arjel.

Votre opinion

Postez un commentaire