Des puces RFID pour les échantillons biologiques de l'Institut Paoli-Calmettes

Grâce à la RFID, la banque de tissus biologiques de l'Institut marseillais identifie et assure le suivi de ses prélèvements conservés à de très basses températures.

Votre opinion

Postez un commentaire