Du rififi à la tête d'Unilog

Du rififi à la tête d'Unilog
 

La maison-mère britannique de la SSII française souhaite débarquer son président du directoire. Le conseil d'administration d'Unilog refuse. Le tribunal de commerce de Paris devra statuer.

Votre opinion

Postez un commentaire