En biométrie, la France préfère l'empreinte digitale

Les projets français de contrôle biométrique continuent de privilégier l'empreinte digitale, en raison surtout d'un historique bien maîtrisé. Les technologies de reconnaissance par l'iris ne cessent, pourtant, de progresser.

Votre opinion

Postez un commentaire