Facebook, une bulle prête à éclater