Free, un alibi trop facile
 

Les opérateurs ont sous-estimé l'appétence pour le low cost

Votre opinion

Postez un commentaire