Gilles Babinet : « La loi de finances 2013 continue de privilégier la rente au détriment d’une société de l’innovation. »

Gilles Babinet : « La loi de finances 2013 continue de privilégier la rente au détriment d’une société de l’innovation. »
 

Ce multi-entrepreneur doute de l’interventionnisme direct de l’Etat pour soutenir l’innovation, pousse à la privatisation partielle des universités mais défend dans le même temps la justice sociale. Il dresse pour 01net un bilan sévère de l’exécutif actuel. Et surtout de sa politique fiscale.