Grève à France Télécom contre les suppressions d'emplois

Grève à France Télécom contre les suppressions d'emplois
 

A la fin de l'année dernière, le groupe comptait près de 200 000 salariés. Sur 2006-2008, il compte procéder à 22 000 départs et 6 000 recrutements.

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Julien Fleury
    Julien Fleury     

    Aujourd'hui, en France en général et à france telecom en particulier, on délocalise pour verser des dividendes aux actionnaires. On prefèrait réduire les effectifs pour améliorer le résultat et vendre plus avec moins de personnel.
    Le problème de la direction c'est que l'état est actionnaire minoritaire et qu'il y a encore 80 % de fonctionnaires à france telecom.
    Après les congés fin de carrière, la direction ne trouve plus de solution pour faire partir son personnel et avec les annonces de 1/2 fonctionnaire non renouvelé dans l'administration, elle a du mal a réintégrer du personnel dans l'administration.
    Résultat, on essaye de dégager le personnel par tous les moyens, déménagement à répétition, place de travail non personnel comme au technocentre renault, gestion du management par le stress.
    L'année dernière un collègue de levallois peret s'est succidé suite à l'annonce du déménagement de son service à la porte maillot, est-ce une coïncidence ?
    Quelles vont être les prochaines mesure de la direction ?

  • Wolf™
    Wolf™     

    que dans ces cas là ce sont pas les fonctionnaires qui partent, ca premettrais peut etre que FT soit enfin une entrprise qui se soucie de ces clients

Votre réponse
Postez un commentaire