Grève à la japonaise chez Altran Sud-Ouest

Grève à la japonaise chez Altran Sud-Ouest
 

Les salariés d'Altran Sud-Ouest expriment leur ras-le-bol en décrétant une grève consistant, entre autres, à aller travailler muni d'un brassard portant la mention ' Altran en grève '.

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • RALTAN
    RALTAN     

    GREVE chez ALTRAN SO reconduite jusque F
    Posté le 10/01/2008 00:24:23 par RALTAN
    Les salariés ingénieurs d'Altran de Toulouse et sa région ne veulent pas assumer une dette qui a été créée par des fautes de management sur fond de manipulation de cours de bourse et dont on leur fait supporter seul la charge, contrairement à l'ensemble du staff managérial.
    Lien :
    http://www.amf-france.org/documents/general/7801_1.pdf
    Rappelons qu'à la tête d'ALTRAN, et toujours en 2008, les grands directeurs comme les petits, comme les managers sont grassement payés et qu'on fait assumer les erreurs de management aux salariés de base :
    - en supprimant purement et simplement les frais pour se rendre chez les clients,
    - en donnant des augmentations raz des pâquerettes,
    - en supprimant toute avance de frais (frais pourtant imposés par ALTRAN lors d'un déplacement par exemple),
    - en tuant tout ce qui de près ou de loin pouvait constituer un avantage,
    - et même en poussant vers la sortie tout consultant détecté comme pas assez rentable....
    Dans la plupart des autres régions, les salariés sont encore moins bien lotis que les salariés d'Altran Sud Ouest car ils ont perdu leurs Comités d'Entreprise depuis la fusion des 26 filiales fin 2006. Cette situation n'est toujours pas réglée chez ALTRAN en 2008 (en gros les marseillais ou bretons ou strasbourgeois ou lyonnais vont maintenant chercher leurs places de cinéma à Paris !!!).
    La situation qui prévaut aujourd'hui chez Altran en 2008 pour ces salariés partout en France est proprement scandaleuse.
    Sur l'établissement d'Altran Sud Ouest où les salariés sont donc plutôt privilégiés (par rapport aux autres donc), la reconduction de la grève chez ALTRAN a été votée en Assemblée Générale ce mardi 8 Janvier 2008 pour 3 mois supplémentaires (jusque fin Mars 2008). (Unanimité des 150 salariés présents moins une abstention).
    Nous continuerons donc à travailler chez nos clients avec nos brassards ou bandeaux et en débrayant deux fois par semaine jusqu'à au moins fin Mars, à ou jusqu'à voir nos revendications entièrement satisfaites.
    En attendant le mouvement se durcira avec diffusions de tracts chez les clients toulousains 8 fois par mois et large diffusion d'information sur les réalités d'Altran à toutes les écoles d'ingénieurs.

  • 2008
    2008     

    On va pleurer...
    ca vaut bien un petit séminaire pour se remmetre en forme...

  • EN GREVE
    EN GREVE     

    Quand on pense à toute la com médiatique d'Altran qui est remise en place par cette grève...
    Les pauvres !!

  • François-Xavier
    François-Xavier     

    Tout mon soutien pour ce mouvement.

  • allez y les gars
    allez y les gars     

    Courage, je suis un ancien d'Altran viré comme une merde, je ne suis pas le seul à vous suivre avec d'anciens collègues qui l'ont tous mauvaise sur les conditions lamentables avec lesquelles on les a exploités.
    Enfin une contestation !!!
    Bravo et vive votre contestation qui fait du bien à tous ceux qui ont été victimes des injustices d'Altran...

  • viande à vendre...
    viande à vendre...     

    petit manager, arrête de prendre tes larbins pour une marchandise...
    des managers honêtes chez Altran... je me marre...
    Si t'es honête, donne nous les termes exacts de ton contrat...

  • RALTAN
    RALTAN     

    GREVE chez ALTRAN reconduite en 2008

    Après 15 jours de grève à la japonaise assortie de nombreux débrayages, les salariés ont obtenu un dialogue totalement fermé par la Direction d'Altran. En conséquence, l'intersyndicale d'ALTRAN Sud Ouest (CFDT, CGT, CFE-CGC, FO-CGT) a décidé de reconduire le mouvement en 2008 et s'attend à engager un bras de fer sur plusieurs mois.

    Les revendications des salariés reposent essentiellement sur la suppression de spécificités liées à leurs sociétés d'origine lors de la fusion intervenue il y a près d'un an. La dégradation de conditions de traitement des salariés est légitimée par une dette de 437 millions d'Euros dont ces salariés ne se sentent pas responsables.

    Le mutisme de la Direction a pour conséquence que l'intersyndicale doit gérer certains salariés qui se radicalisent et deviennent partisans d'actions bien plus dures.

    Les contacts syndicaux sont dores et déjà établis pour engager des actions communes avec les syndicats des clients d'une part, pour étendre le mouvement à l'ensemble des établissements d'Altran en 2008 d'autre part.

    Article et réactions sur :
    [color=#ce0000][g]"La publicité est [url=http://forum.telecharger.01net.com/telecharger/a_propos_de_telechargercom/fonctionnement_du_forum/reglement_du_forum__pas_de_questions_techniques_ici__-383468/messages-1.html]interdite[/url] sur le forum."[/g][/color]

  • CGEY
    CGEY     

    bonjour

    la lecture du forum est éloquente. mais en remplaçant Altran par CapGemini, j'ai reconnu les mêmes griefs. il y a du y avoir une école de manager commune.

    un ancien de CapGemini.

  • LaVérité
    LaVérité     

    Cet article et tous les commentaires du forum sont partiaux et ne traduisent pas du tout la réalité.¨Peut-être serait-il juste de montrer les deux côtés du décor !
    On peut citer par exemple les horaires des encadrants, les candidats sollicités qui ne rappellent jamais même quand on veut leur faire une proposition d'embauche, les consultants heureux encadrés par des managers honnêtes (la majorité).
    Un peu d'objectivité serait la bienvenue...

  • ikariya
    ikariya     

    en relisant les temoignages sur les recrutements bidon ça m'a rappelé un entretien que j'ai passé chez eux. Ca ne m'étonne pas du tout finalement.

Votre réponse
Postez un commentaire