Homo informaticus, et puis après ?