IBM dope DB2 au décisionnel