IBM et Sun croient au serveur virtuel