IBM Power6 : un monstre de puissance

IBM Power6 : un monstre de puissance
 

IBM dévoile le Power6 un processeur double c?"ur à 4,7 GHz, dont la bande passante permettrait de télécharger l'ensemble du catalogue iTunes en 60 secondes.

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • rapid-monnaie
    rapid-monnaie     

    Gagnez 25€ par mail avec http://rapid-monnaie.ifrance.com
    Travail à domicile très rémunérateur
    Rentabilité garantie dès les premiers jours
    Visitez notre site pour vous en convaincre!

  • confiture
    confiture     

    mon cher Bertrand,
    je suis désolé d'avoir à vous reprendre mais à défaut de culture informatique, il faut avoir du sens critique avant d'écrire des bétises ausi énormes. Mais vous allez me dire "je ne suis que journaliste spécialisé en informatique" donc je vous pardonne.

    « ...... Il est le premier à être doté de capacités de calcul en virgule flottante », affirme Eric Courtin, directeur System p d'IBM France.
    Il me semble peu probable que M Courtin vous ai réellement dit cela, sinon il devrait plutôt vendre des choux et des carottes.
    Le calcul flottant, ça existe depuis des lustres (Indes 14eme siècle, école de mathématique de Kerala). Et si on en croit wikipedia "The first commercial computer to be able to do this in hardware appears to be the Z4 in 1950, followed by the IBM 704 in 1954."
    Plus facile à comprendre, le language Fortran est né au début des années 50, chez IBM.

    Le p6 integre une unité de calcul entier, ça va plus vite, car faire ce genre de calcul par soft est long, et c'est parfois imprécis.
    Diviser 4 par 2 fait 2 et non 1.99 comme a voulu le faire croire le pentium il ya qq années.
    C'est ça qui est nouveau.


    et de bien moindre envergure sur l'échelle de Peter:
    "Autre nouveauté : il exploite une technologie de multithreading (similaire à l'hyperthreading des Pentium 4 d'Intel) faisant croire au système d'exploitation que chaque processeur est double, ce qui améliore sensiblement les performances."
    mais non, le power5 en était déjà doté avec un gain moyen dit IBM de 30%. Le P6 l'améliorerait.
    Et au fait c'est le coeur que l'on voit double sinon ou serait l'avantage.
    p570 6 chips (on trouve module, socket et plein d'autres mots), 16 cores, 32 thread.


    "Le premier modèle tirant parti de ces puces, le System p 570, peut accueillir jusqu'à seize coeurs, soit huit processeurs Power6."
    vous vous engagez dans un vaste débat, qu'est ce qu'un processeur ?
    pour IBM, c'est un core, pour d'autre c'est le chip, résultat on s'y perd. Vous vous y êtes vous même perdu en parlant du Simultaneous multi-theading. Evitez s'il vous plait de rajouter de la confusion.

    "Dernières particularités du Power6 : il peut gérer jusqu'à 1024 partitions indépendantes et sécurisées"
    fouchtra, 160 devrait suffire pour le p570. 10 par core, avec un max de 254 même avec 64 cores comme sur le p595 actuel. Mais vous avez peut-être raison, on verra quand sortiront les modèles haut de gamme à priori à 64 cores p6.

    "ainsi, s'il détecte une erreur, il peut redémarrer (le processeur, "
    à la manivelle sûrement ! un nouvel essai et éventuellement rejeu de l'instruction sur un autre coeur me semble une formulation plus juste pour te mot retry.

    Amicalement.
    MC

Votre réponse
Postez un commentaire