Il y a onze ans, il y avait déjà une pénurie d'informaticiens