Il y a trente ans, le Minitel était une fierté nationale

Votre opinion

Postez un commentaire