Il y a trente et un ans, la carte d'identité se croyait déjà infalsifiable