Intel obtient 3 mois pour répondre aux accusations de l'UE

Intel obtient 3 mois pour répondre aux accusations de l'UE
 

Le numéro un des semi-conducteurs devra répondre le 4 janvier 2008, devant la Commission européenne, des accusations de pratiques anticoncurrentielles.

Votre opinion

Postez un commentaire