Jean-Baptiste Lasne (Éducation nationale) : “ des applications historiques à bout de souffle ”