JO d'Athènes : l'informatique dans les starting-blocks

Pour mettre en ?"uvre l'informatique des JO, il a fallu trois ans et demi à la DSI du comité olympique et à l'intégrateur Atos Origin. Au menu, déploiement des architectures techniques, sécurité renforcée... Et une année entière de tests.

Votre opinion

Postez un commentaire