JO de Sotchi : une informatique sous haute tension

JO de Sotchi : une informatique sous haute tension
 

A deux jours des jeux olympiques les plus chers de l’Histoire, la tension monte chez les fournisseurs IT. Non seulement, Atos, Avaya ou Samsung n’ont pas le droit à l’erreur mais ils doivent faire aux menaces pesant sur la sécurité des installations.