Jusqu'à 180 emplois menacés chez Packard Bell

Votre opinion

Postez un commentaire