La boulimie de télécoms s'intensifie