La f-santé, mieux que le DMP
 

L’inertie des pouvoirs publics en matière d’e-santé pourraient les conduire à se faire damer le pion par Facebook.