La France, locomotive de l'emploi informatique en Europe

La France, locomotive de l'emploi informatique en Europe
 

Dans son enquête annuelle sur les cadres en Europe, l'Apec rappelle que la fonction informatique se porte bien et que les entreprises peinent à recruter des informaticiens.

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • fiona06
    fiona06     

    "Trouver des informaticiens est particulièrement un casse-tête. (...)
    Dans le secteur des services, 19 % des recrutements difficiles de cadres sont liés à la fonction informatique"

    Cette soit disante difficulté de recrutement est à rapprocher du nombre de chomeurs dans l'informatique publié dernièrement pas la DARES : 7.1%. Info disponible ici: http://tinyurl.com/2j95cm

    Dans laquelle il est indiqué: "un informaticien demandeur d'emploi enregistré sur cette période, a seulement accès à 0.84 offre d'emploi."

    Alors elle est où la penurie exactement?

  • Ha la la !
    Ha la la !     

    Décidémment, l'informaticien n'aura jamais la meme vision du métier que les journalistes & co... Il faudrait que certains aillent chercher du boulot dans l'informatique avant de reprendre les dossiers de presse du Syntec, du gouvernement ou d'autres encore... ou tout simplement d'aller voir comment le personnel informatique est géré par les sociétés qui disent ne pas avoir de CVs ou ne pas trouver les compétences... A 35 ans balais, on est deja des vieux, et les entreprises ne veulent jamais miser un centimes sur leur personnel informatique pour les former... alors, on préfère pousser a la porte les jeunes vieux pour prendre un petit jeune qui vaut rien, pas très revendicateur, avec les qq compétences du moment, et qu'on ejectera de la meme manière que celui qu'il a remplacé tout simplement... A chaque fois, on nous fait le meme topo: des sociétés qui soi disant trouvent jamais personne alors que les informaticiens au chomage sont nombreux, un gouvernement qui va toujours dans ce sens avec les louanges du syntec, un milieu ou l'on gagnerait des milles et des cents... on est bien loin de la réalité du terrain quand on voit que dans ce métier, le bac+5 devient la référence mini du recruteur ou l'on demande des bac+2 ingenieur !!! bref, ca chute fort... le diplome n'a plus grande valeur et le salaire n'ont plus... à bac+5, on devient l'informaticien de base tout simplement au smic bientot...

  • Informaticien@8-0.net
    Informaticien@8-0.net     

    Il y a surtout des embauches en SSII tres mal payees. Les grands comptes sous traitent l'embauche a des marchands de viande qui ne vendent pas de la prestation ou un service mais des prestataires autrement dit de la main d'oeuvre pas chere et pas ou peu formee et inexperimentee. C'est pour ca qu'ils veulent des jeunots grouillots pas chers au smic "maitrisant" 10000 techniques il n'y a qu'a voir certaines annonces surrealistes sur les jobboards... Il faut savoir lire entre les lignes, il ne manque pas d'informaticiens mais des moutons a 10000 pattes payes a l'elastic ca c'est sur, a ce compte la autant faire maçon dans le BTP ca rapporte plus.
    Si on ajoute a ca le jeunisme a la mode qui fait que sur certaines technologies a 35 ans on est un vieillard ringard et bien il y a beaucoup plus d'informaticiens sur le carreau qu'on croit en general et c'est dans ce vivier qu'il faudrait puiser en priorite. L'emploi informatique est un emploi de plus en plus kleenex jetable avec le contrat de chantier et les projets ultra-liberaux a venir ca va pas s'arranger je preconise de se mettre a son compte en portage salarial ou en interim c'est encore la meilleure solution pour limiter la casse car ils vont de plus en plus infogerer c'est a dire externaliser l'informatique a des grandes SSII qui feront un prix de gros pour pas cher resultat on va passer d'une informatique de qualite a des SI pauvres et peu performants sous la pression des financiers. Casser un SI performant sous ZOS/DB2/Sysplex pour le migrer sous Linux/MySQL est un leurre tres dangereux pour les entreprises qui s'y risqueraient par exemple. Tous ceux qui ont essaye ce genre de manip ont du revenir en urgence aux bon vieux IBM capable de faire du java du cobol ect bien mieux que la plupart des solutions cheap et discount du marche.
    On peut tout ceder aux financier et ne regarder que le cout immediat mais quand en se prend le mur en general c'est au pieds du mur qu'on voit mieux..le mur. Souvent trop tard les degats sont la surtout qu'un mur pris a grande vitesse ca fait tres mal. J'ajoute aussi que le prestataire informatique est pour les financiers et autres acheteurs LA variable d'ajustement de la masse salariale par excellence donc a mon avis le metier d'informaticien est assez mort en France...

  • toto le rigolo
    toto le rigolo     

    il ne faut ne pas oublier que le nombre d'emploi ne veut pas non plus dire grand chose !

    si on comptabilise en effet tout le turnover des hotlines ou les gens tiennent 1 semaine ou 1 mois
    ça fait du chiffre
    parce que les conditions sont execrable et que le travail en lui même est crevant

    c'est sur que les chiffres s'affolent

    c'est ce que l'on appelle tiré l'informatique vers le bas vers la médiocrité avec la quantité

    c'est sur il sont maintenant de beau chiffres comme à Mc DO
    mais la qualité s'éloigne

    quant à l'APEC ils sont français logique qu'ils donnent des chiffres en leur faveur.
    peut être veulenet ils que l'on offre des médailles pour leur travail
    enfin ça me semble grossier comme info une étude DOIT toujours être indépendante et non faites par le concerné qui va forcement reluire son blason

    "Trouver des informaticiens est particulièrement un casse-tête. "
    dite là c'est une blague NON ?
    il suffit de mieux payer les gens avec des salaires decents et non avec des contrats bidons type durée courte, homme à tout faire, salaire de misère
    et je suis sur que vous trouverez du monde

    sinon oublié pas de valider vos offres car pour l'instant il n'y a pas grand chose sur les sites de recrutement

    utilisez votre téléphone, répondez à tout les gens qui vous ont écrit une lettre de motivation comme dans les pays anglo saxons

    car comme tout chose si l'APEC est consort ne se battent pas c'est sur qu'ils ne pourvoiront pas leur offres.

    et n'oubliez pas les candidats magiques et idéales n'existent pas, vous savez celui capable de savoir tout faire pour un salaire de misère.

    en tout cas, article très contradictoire typiquement français !
    depuis 2001-2002 on retrouve toujours les pseudo articles de ces organisme qui veulent artificiellement créer une situation de confiance.
    mais la pilule ne passent pas du tout désolé !

  • nofx-eric
    nofx-eric     

    en effet c'est comme le pétrole
    si l'offre augmente les salaires augmenteront

    là c'est loin d'être le cas
    et les salaires se sont cassé la gueule depuis la crises

    donc ça c'est belle et bien une enquete qui a ni queue ni tete
    et qui ne veut strictement rien dire

    ils faudrait que ces bureaucrates regarde un peu les offres d'emploi sur le site de l'ANPE pour qu'il comprennent le désastre des salaires, des missions courtes etc...

    par contre ailleurs les salaires sont bien plus élevé en informatiques : Suisse, hollande, ANgleterre, Irlande

    à moins que le comparatif a été fait avec juste la roumanie ou l'albanie c'est sur qu elà on doit faire mieux

  • krisof92
    krisof92     

    "Trouver des informaticiens est particulièrement un casse-tête. (...)
    Dans le secteur des services, 19 % des recrutements difficiles de cadres sont liés à la fonction informatique"

    Une fois de plus, il faut absolument que les journalistes collent à cette sottise de la pénurie d'informaticiens...
    Pourtant, ce n'est PAS DU TOUT ce que montre l'enquête de l'APEC !!
    Le tableau "Les fonctions où se posent des difficultés de recrutement" à la page 4 du dossier de presse (http://presse.apec.fr/resource/mediatec/domain1/media27/16861-i085peyjhmj.pdf) nous montre au contraire que l'informatique est la fonction où les difficultés de recrutement sont les plus faibles parmi les grands secteurs d'activités.
    Dans les services, comme le fait remarquer Mme CHICAUD, si seulement 19% des entreprises affirment rencontrer des difficultés de recrutement d'informaticiens... en déduie donc que ce n'est pas le cas pour 81% d'entre elles !!!

    Au lieu de chercher à se fondre dans la pensée unique, certain(e)s journalistes feraient mieux de revoir leur copie...parce que là c'est clairement de la DESINFORMATION.

  • fidogigo
    fidogigo     

    exact.
    et aussi revoir le salaire d'embauche ! plus ca va, moins ca va. on est payer au lance pierre .

  • fiona06
    fiona06     

    [debut de citation]
    Elle révèle qu'en Europe, on est passé de 55 740 cadres travaillant dans la fonction informatique, en 2005-2006, à 57 480 un an plus tard, soit une petite augmentation de moins de 2 000 personnes. En France, en revanche, on est passé de 31 800 à 36 900 embauches, soit une hausse, beaucoup plus conséquente de 5 100 cadres. En clair, la France est le pays qui offre le plus de postes d'informaticiens.
    [fin de citation]
    Je pense qu'il faudrait se pencher un petit peu sur la methodologie de cette etude: comparer la progression du nombre d'emplois en informatique en Europe avec la progression du nombre d'embauches en informatique en France c'est comparer des tomates et des patates. Nouvelle embauche n'egale pas nouvel emploi... d'ailleurs les chiffres en France demontrent qu'il y a relativement peu de creation d'emplois dans l'informatique eu egard a un turnover important.

Votre réponse
Postez un commentaire