La France n'aime pas ses hackers

Les entreprises de l'Hexagone ne goûtent guère à la culture de la sécurité et rechignent à recruter des experts comme les hackers, contrairement aux sociétés anglo-saxonnes. Au risque de très mal protéger leur patrimoine numérique...

Votre opinion

Postez un commentaire