La FSF empoisonne de nouveau l'accord Microsoft-Novell

La Free Software Foundation (FSF) rappelle à nouveau que tout n'est pas permis avec la GPL v.3. Au moment même où Microsoft et Novell planchent sur une offre de virtualisation commune, mêlant Windows et Linux.

Votre opinion

Postez un commentaire