La grande désillusion du push to talk

Agés d'un an, les services push to talk ne trouvent pas leur public. La fonction talkie-walkie sur GSM n'a séduit que 1 000 utilisateurs chez Bouygues Télécom. Et Orange garde secret ses chiffres.

Votre opinion

Postez un commentaire