La loi Macron entend favoriser l’actionnariat salarié dans les startups

Mis à jour le
La loi Macron entend favoriser l’actionnariat salarié dans les startups
 

Sur les 106 articles que compte le projet de loi pour la croissance et l'activité, deux dispositifs incitent les startups à associer plus largement les salariés à leur capital.